Pâte tartiner chocolat lait amande

8,50 €
Soit 24,29 €/kg
Poids Net : 0.35 kgs
Original et unique vous ne résisterez pas à la pâte à tartiner amande et chocolat au lait de la chocolaterie Bovetti. Artisanale et sans huile de palme, c'est un bonheur de la tartiner et de la déguster. Voir le descriptif
Référence : 22954
En stock
  • Livraison gratuite En boutique

  • Retour gratuit en boutique

  • Réservation gratuite en 2h

  • Paiement sécurisé 3D secure

En savoir plus
Une pâte à tartiner amande et chocolat au lait qui risque de vous rendre accro ! Sans huile de palme, ni additif chimique, sans gluten avec un minimum de 40% d'amandes sélectionnées avec soin, tartinez la généreusement sans une once de culpabilité.

La pâte à tartiner Bovetti amandes et chocolat au lait est un produit unique et sans égal sur le marché. Le petit côté 'granuleux' de l'amande résiste à l'onctuosité et à la douceur du chocolat au lait, il vous fera fondre.

A tartiner sur du pain, une crêpe, de la brioche ... pour vous régaler à chaque bouchée.
Poids net : 350g

Ingrédients :

amandes, chocolat au lait à 38% de cacao (sucre, beurre de cacao, poudre de LAIT entier, masse de cacao, extrait de vanille), sucre, huile de colza.

Sans huile de palme, sans gluten

Peut contenir des traces d'autres fruits à coque et de soja

Valeurs nutritionnelles pour 100g:

Energie 2495 kJ/601kcal

Matières grasses 45g dont saturées 9g

Glucides : 33g dont sucres 32g

Protéines: 12g

Sel 0,05g

Vous aimerez aussi

La marque

BOVETTI

Valter BOVETTI développe très jeune un attrait particulier pour la cuisine et développe une passion pour la gastronomie et le mélange des arômes. Dans sa chocolaterie, Valter BOVETTI n’utilise que des matières premières premium et perpétue la tradition du chocolat « à l’ancienne ». Des ingrédients de toute première qualité sont rigoureusement sélectionnés : Noix AOP du Périgord, Noisettes Italiennes, Piment d’Espelette AOP… Les plantations de cacao sont régulièrement visitées afin de s’assurer du respect des méthodes de la transformation dans les pays producteurs.

Retour
en haut